8 février 2019 - par Adam

Voyageuses d'affaires : Des voyageurs pas comme les autres

Alors que l’égalité homme-femme dans les grilles salariales des entreprises est encore l’affaire de tous, nous observons depuis plusieurs années une discrimination positive envers la gent féminine qui voyage.

Des voyageuses exemplaires

Messieurs, sachez que les dames ont un comportement exemplaire lorsqu’elles réservent leurs voyages d’affaires ! Selon une étude récente, les femmes font leurs réservations près de deux jours plus en avance que leurs homologues masculins. Une anticipation qui permettrait d’économiser près de 2% du prix par billet.
D’après une étude européenne, 84% des voyageuses d’affaires sondées apprécient le fait qu’elles puissent se déplacer dans le cadre de leur travail. Et lorsque l’on sait qu’un tiers d’entre elles se sont déjà sentie en insécurité lors d’un voyage d’affaires, il apparaît nécessaire que l’industrie des voyages s’adaptent à cette clientèle un peu plus vulnérable. 

La solitude : source de situations gênantes

Les femmes pas plus peur de la solitude que les hommes. Tout voyageur fréquent s’est déjà retrouvé seul dans sa chambre d’hôtel, loin de ses proches, avec pour seule compagnie le bruit de fond de la télévision. En revanche, certaines situations peuvent leur paraître plus gênantes pour les femmes que pour hommes. Il est en effet plus délicat pour une femme de s’asseoir seule au bar ou à la table d’un restaurant sans prendre le risque de se faire importuner. Ces petits désagréments se traduisent par une évolution des comportements : les voyageuses d’affaires ont tendance à plus réserver des hôtels appartements, qui leur permettent de cuisiner ou souper au calme dans leurs chambres.
 

Vulnérabilité et sécurité

La solitude n’impacte pas seulement le moral de la voyageuse, elle l’expose également à différents risques. Alors que tous les voyageurs s’exposent à des dangers relatifs lorsqu’ils se déplacent, les femmes sont plus à risques. Bien que certaines destinations soient jugées plus dangereuses que d’autres, une femme est toujours plus vulnérable qu’un homme. Se promener seule dans la rue, de jour comme de nuit, peut mettre la voyageuse dans des situations délicates.
La préparation au voyage est cruciale, systématiquement. Alors que l’employeur a un devoir de diligence envers ses employés et est responsable de sa sécurité, il appartient à ces-derniers d’adopter des comportements et des règles de conduite ne les mettant pas à risque. Quelques principes de base comme par exemple résider dans un hôtel qui fait partie du programme de voyage de l’entreprise ou encore ne pas communiquer le numéro de sa chambre d’hôtel permettent de limiter ces risques. Demander à la réception de l’hôtel de commander un taxi et ne pas dévoiler l’agenda de son voyage sont d’autant de conseils pour se protéger lors d’un déplacement d’affaires. Tous les voyageurs d’affaires doivent réserver via leur agence de voyage d’affaires, afin que leur entreprise puisse être en mesure de les contacter en cas d’urgence. Il n’y a pas de risque zéro, la sécurité doit tout seulement être la règle numéro un.

Les petits détails qui font une grande différence

Bien que les besoins des femmes ne soient pas fondamentalement différents de ceux des hommes, certaines attentions particulières font la différence. Le point qui suit peut paraître un peu cliché, mais il est pourtant important ; lorsqu’un employé voyage, qu’il s’agisse d’un homme ou d’une femme, cette personne projette l’image de son entreprise. Il est important que l’employé se présente sous sa meilleure apparence. Alors qu’un homme choisira peut-être de se raser de près ou encore de porter une cravate, les besoins d’une femme sont bien différents. Offrir un service de manucure, ou ceux d’un coiffeur par exemple, peut rendre un hôtel plus attrayant pour une voyageuse d’affaires. L’espace de la salle de bain peut aussi être repensé : une desserte plus grande pour pouvoir disposer les produits de soin et de beauté ou encore offrir un sèche-cheveux de bonne qualité en libre accès rendra son séjour plus agréable. Mais ça n’est pas tout. Certains établissements proposent également des peignoirs de plus petites tailles, ou encore des chaussons pour des petites pointures, des miroirs correctement éclairés pour faciliter le maquillage et d’autre de pied.
Les voyageuses d’affaires sont de plus en plus nombreuses, et restent plus exposées aux risques que les hommes. Sans tomber dans des stéréotypes et tout en faisant preuve de pragmatisme, l’industrie des voyages cherche sans cesse des nouvelles solutions pour s’adapter au mieux à leurs besoins.

Vous aimerez aussi

Retour au blogue
(514) 738-7171
info@encore.ca Encore Travel
1285 Rue Hodge #101, Saint-Laurent, Québec H4N 2B6
S'abonner à l'infolettre